Le 7 décembre dernier se déroulait l’évènement national « Elles bougent pour l’orientation ». Cet évènement consiste à donner la parole aux femmes, notamment du secteur de l’industrie, et leur permettre de témoigner sur leur réussite professionnelle auprès des collégiennes. Depuis toujours, Prysmian Group favorise la parité au sein de ses équipes. Claire Guery, ingénieure chez Prysmian Group, a participé à ce rendez-vous. Elle a pu partager son expérience auprès des jeunes femmes, sa vision du métier d’ingénieur.e et l’accessibilité de ce beau métier. Nous avons parlé de cette expérience avec elle.

 

Claire Guery, pouvez-vous nous expliquer en quoi a consisté votre intervention à l’évènement « Elles bougent » ?

Durant cet évènement, j’ai eu l’opportunité de rencontrer 80 jeunes collégiennes de classe de 4ème et de 3ème. L’objectif de mon intervention était de leur expliquer mon parcours professionnel, de leur communiquer ma passion pour mon métier, de répondre à toutes leurs questions et surtout de leur donner confiance en elle. C’est important pour moi, en tant que femme ingénieure, de leur montrer qu’elles peuvent pratiquer le métier qu’elles souhaitent, qu’elles ont toutes les chances de réussir. En France, aucun métier n’est fermé à une femme.

 

En quoi consiste le métier d’ingénieure ?  

C’est un métier qui consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation, au contrôle de produits, de systèmes ou services, dans des domaines très diversifiés. On peut trouver des ingénieur(e)s dans toutes les fonctions de l’entreprise, et dans de nombreux cas, ces positions impliquent une spécialisation.

 

Que diriez-vous à des jeunes filles qui souhaitent s’orienter vers les métiers de l’ingénierie dans l’industrie ?

 Si elles sont curieuses, attirées par la technique ou la technologie, les sciences ou les machines et si elles souhaitent avoir une évolution de carrière variée, elles ont toutes leurs chances dans l’industrie. Elles mèneront des missions passionnantes et variées. Il y a peu de choses en commun entre les différents métiers d’ingénieurs, les tâches et les complexités ne sont pas les mêmes pour un ingénieur responsable de projets informatiques ou un ingénieur Recherches et Développement. De plus, le taux de chômage des ingénieurs en France est faible (moins de 3%), les métiers évoluent en permanence, surtout dans l’hexagone. Les filières industrielles souhaitent notamment se féminiser d’avantage et visent la parité des effectifs.

 

Sur quels projets innovants avez-vous été amenée à travailler tout au long de votre carrière ?

Au fil des années, j’ai réussi à évoluer dans différentes fonctions et pratiquer différents métiers au contact de personnes passionnantes que ce soit au laboratoire, au contrôle qualité, en développement matériaux et produits, en bureau d’études mais également aux achats.  J’ai été amenée à travailler sur des projets toujours plus innovants pour faire évoluer favorablement les produits, les process, les coûts, la qualité de service auprès de nos clients. J’ai notamment travaillé sur l’amélioration de coating UV réticulables de fibres optiques sous-marines, sur l’extrusion des thermoplastiques hautes performances à cristaux liquides. J’ai également contribué à améliorer la résistance de câbles aux rongeurs sans faire usage de produits chimiques.

Aujourd’hui, j’ai l’opportunité d’évoluer au sein du groupe et de prendre de nouvelles fonctions au sein de l’équipe de R&D en développement durable. Un nouveau challenge que je suis fière de relever !

 

Pour en savoir plus sur l’association Elles bougent