Pas de transition énergétique sans stockage de l’énergie !

Pour développer massivement la production des énergies renouvelables et passer à l’ère du 0 carbone, il est indispensable de compenser le caractère intermittent de ce type de production. La solution : stocker l’énergie afin d’équilibrer l’offre et la demande. Évident mais pas si simple ! Des pistes et des investissements sont actuellement en cours.

 

Évidemment, le vent ne souffle pas en continu et le soleil ne brille pas 24h/24. Les productions d’électricité photovoltaïque et éolienne sont fortement dépendantes des conditions météorologiques et ne peuvent fournir du courant à la demande. La seule manière de lisser la production et de pouvoir répondre aux fluctuations journalières du besoin (pouvant aller jusqu’à 20 gigawatts) est donc de réussir à stocker l’énergie produite afin de la réinjecter sur le réseau au moment souhaité.

 

Conscient de l’enjeu, EDF a lancé courant 2018 son plan Stockage Electrique. Grâce à ces mesures, l’énergéticien espère devenir le leader européen du secteur d’ici 2035. Au programme, le développement de 10GW de nouveaux moyens de stockage pour un investissement de 8 milliards d’euros et le doublement de sa capacité en Recherche et Développement dans le domaine (70 millions d’euros sur la période 2018-2020).

 

Des solutions de

Pour lire la suite de cet article

Inscrivez vous gratuitement au Prysmian Club

Je m'inscris !
Pas encore inscrit.e ?

Rejoignez-nous

Bénéficiez de nombreux conseils, d'outils pratiques ou encore d'informations professionnelles sur votre secteur grâce au Prysmian Club, l'ensemble, gratuitement.