Grande étape pour le skipper de Prysmian Group qui a laissé derrière lui l’Océan Indien pour rejoindre le plus grand océan du monde, l’Océan Pacifique. En mer depuis plus de 40 jours maintenant, Giancarlo Pedote a passé le cap de la mi-course et profite toujours autant du voyage. 

Voilà plus de 40 jours que Giancarlo Pedote navigue en pleine mer. Après avoir traversé un Océan Indien déchainé, notre skipper italien est entré il y a quelques jours dans l’Océan Pacifique et a hâte de le découvrir : « Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Ce sera la surprise car je n’ai pas voulu qu’on m’en dise trop avant de partir. A mon sens, il y a certaines choses qu’il faut toucher du doigt seulement par soi-même ». 

Après la traversée des Cinquantièmes hurlants, synonyme de vents violents et grosse mer, les conditions plus clémentes de navigation permettent à notre skipper d’accélérer et de gagner doucement du terrain, se plaçant désormais 9ème dans la course. La météo se montre tout de même fluctuante, ce qui rend difficile les bons réglages du bateau. Désormais au niveau du Sud de La Nouvelle Zélande, le marin cherche le bon compromis entre vitesse et préservation du bateau. 

Rejoignez le Prysmian Club

recevez des vidéos, des tutos, des formations sur le métier d'électricien

Toujours très respectueux de son navire, Giancarlo Pedote est heureux de constater que celui-ci est en pleine forme. 

Malgré la fatigue, Giancarlo Pedote a la niaque et se montre toujours aussi déterminé ! Lors des moments calmes, le skipper se réconforte en regardant les photos de ses proches, en écoutant de la musique ou en mangeant de la bonne nourriture italienne. Et, bien que la chute importante des températures soit peu agréable et oblige le skipper à s’adapter, celui-ci ne lâche rien et garde le sourire, comme à son habitude !

Pour suivre la course, rendez-vous sur le site https://wwwprysmianoceanracing.com/fr  et abonnez-vous à Prysmian Ocean Racing sur Facebook et Instagram.